• "B"

    Big Bang

    Inflation originelle ayant donné naissance à l'Univers , il y a environ de 13,7 milliards d'années.

    Bolide

    Etoile filante de magnitude inférieure à celle de Vénus (< - 4).


    votre commentaire
  • "C"

    Ceinture de Kuiper

    Région située au-delà de Neptune, réservoir de comètes de courte période.

    Céphéide

    Etoile dont l'éclat varie périodiquement en fonction de sa luminosité intrinsèque. L'observation des Céphéides aide les astronomes à déterminer la distance des galaxies qui les abritent.

    Chromosphère

    L'une des couches du Soleil située au-dessus de la photosphère.

    Comète

    Mélange de glace et de poussière qui se sublime en se rapprochant du Soleil. Les comètes développent alors une traînée lumineuse appelée chevelure.

    Constellation

    Regroupement arbitraire d'étoiles nés de l'imagination de l'homme de son seul et unique point de vue: la Terre. On compte 88 constellations, les deux hemisphères confondus.

    Convection

    Mouvement naturel de la matière qui a tendance à monter grâce à la poussée d’Archimède lorsqu'elle est chaude et à descendre une fois refroidie.

    Cosmologie

    Science des lois générales qui régissent l'univers.

    Couronne

    Partie extérieure d'une étoile qui représente une sorte de zone transitoire entre le Soleil et l'espace interstellaire. Son aspect est déterminé par l'activité photosphérique, donc en relation directe avec l'apparition périodique des taches solaires.

    Cratère

    Trou de forme généralement circulaire ou elliptique à la surface d'un corps célèste solide (la Lune par exemple), créé par un impact météoritique.


    votre commentaire
  • "D"

    Déclinaison

    Coordonnée nord-sud qui associée à l'ascension droite permet de définir la position d'un astre sur la sphère céleste, correspondant au prolongement de la latitude terrestre. Exprimée en degrés, elle prête à l'équateur céleste la valeur 0°, le pôle nord céleste se situe à +90°, le pôle sud céleste à -90°.

    Densité

    Qualité de ce qui est dense (lourd par rapport au volume).

    Diagramme Hertzsprung Rusell

    Diagramme qui permet d'établir un classement et une relation entre les magnitudes visuelles absolues, les températures des étoiles et leur classe spectrale.


    votre commentaire
  • "E"

    Eclipse

    Une éclipse se produit lorsque un astre vient masquer partiellement ou totalement un autre astre à notre vue. Par exemple, une éclipse de Soleil a lieu lorsque la Lune se place entre le Soleil et la Terre. Un tel événement se produit la nouvelle Lune. La Lune masque alors notre étoile et projette une ombre qui va aller se projeter sur le globe terrestre et obscurcir une partie de la planète. On retrouve dans l'Univers des éclipses de plusieurs types: éclipses de planètes, de satellites, d'étoiles, de galaxies...

    Ecliptique

    C'est un plan imaginaire déssiné sur la voûte céleste, décrivant le trajet du Soleil tout au long de l’année et sur lequel semblent (à quelques degrés près) se déplacer les planètes.

    Ellipse

    L'ellipse est la forme que l'on perçoit en regardant un cercle en perspective. Les planètes, par exemple, n'ont pas une orbite circulaire, mais elliptique (ressemblant un peu aux contours d'un oeuf). L'ellipse est le lieu des points dont la somme des distances à deux points fixes, dits foyers, est constante.

    Equateur céleste

    Projection ou prolongement de l'équateur terrestre sur la voûte céleste. Il sépare la sphère céleste en deux hémisphères (boréal et austral).

    Equilibre

    Stabilité résultante de l'action de plusieurs forces qui s'annulent.

    Equinoxe de printemps

    L'équinoxe de printemps, marque l’un des deux points où l’écliptique et l’équateur céleste se recoupent. Ce point marque également le premier jour du printemps (le 20 ou 21 mars) dans l'hémisphère nord terrestre.

    Eruption solaire

    Libération d'un filament de gaz qui se forme à l'intérieur de la couronne solaire et se déploie dans l'espace sur plusieurs kilomètres.

    Etoile

    Boule de gaz en fusion (principalement de l'hydrogène) où se produisent et s’entretiennent des réactions de fusion nucléaire, créant un dégagement de chaleur et de lumière. On peut comparer le Soleil (qui, je le rappelle, est une étoile) à une gigantesque centrale thermonucléaire.

    Etoile à neutron

    Comme leur nom l'indique, les étoiles à neutron sont composées essentiellement de neutrons. Elles sont le résidu compact issu de l'effondrement du coeur d'une étoile massive ayant terminée sa vie en supernova.

    Excentricité

    Défini la forme de l'orbite des objets célestes (comme pour les planètes par exemple). L'excentricité exprime le rapport entre la distance des foyers d’une ellipse et la longueur de son demi-grand axe. L’excentricité d’un cercle est 0. Si la valeur est comprise entre 0 et 1, on parle d’une ellipse. Si la valeur est égale à 1 on parle alors de parabole, et si elle est supérieure à 1, on parle dans ce cas d'hyperbole.


    votre commentaire
  • Astéroïde, Comète, Météore, Météorite, Météoroïde... comment s'y retrouver au milieu de tous ces termes ? Voilà un guide qui vous permettra de ne plus vous tromper lors de l'utilisation de l'un d'eux.

    Les Astéroïdes:

    Les astéroïdes sont de petit corps du système solaire composés de roche, de métaux et parfois de glace.
    Ils sont de forme irrégulière (souvent appelés patatoïdes, dû à leur forme de pomme de terre) et leurs dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres.

    On en dénombre près de 600 000, dont une grande majorité évolue dans la ceinture d'astéroïdes, située entre Mars et Jupiter. On en retrouve également sur certaines orbites de planètes comme les Troyens de part et d'autre de Jupiter et au-delà de l’orbite de la planète Neptune dans une zone appelée la ceinture de Kuiper. Les astéroïdes présents dans cette dernière sont plus riches en glace qu'en métaux et en roche, ce qui les apparente à des noyaux de comètes. La seule différence est qu'ils sont (en général) inactifs.

    La ceinture d'astéroïdes est en quelque sorte une zone de recyclage du système solaire. Les astéroïdes sont en effet des restes inutilisés du disque protoplanétaire qui ne se sont pas regroupés pour former des planètes.

    Une sous-catégorie d'astéroïdes, les Géocroiseurs:

    Les géocroiseurs sont des astéroïdes croisant l’orbite de la Terre, durant leur périple dans l'espace. Ce sont des objets potentiellement dangereux, à cause du risque de collision, et ils sont surveillés en permanence par certains programmes, en grande partie américains. Il faut tout de même savoir qu'actuellement les astronomes ne surveillent que 5 % des géocroiseurs ! Certains programmes se développent actuellement et seront opérationnels vers 2015. Ils permettront de faire passer ce chiffre à 15 voire 20 %.

    Les Comètes:

    Les Comètes sont des objets gravitant aux confins du système solaire dans les régions les plus froides de celui-ci, là où le Soleil ne ressemble qu'à un tout petit point dans le ciel. Ces astres sont essentiellement des mélanges de glace et de poussière (comme des boules de neige sâle) qui en se percutant les uns les autres ou en se retrouvant perturbés par un autre astre plus gros, vont être éjectés de leur zone d'origine, vers l'intérieur du système solaire. Ils vont alors se rapprocher du Soleil et peu à peu se heurter à son intense chaleur. À ce moment-là les comètes ne fondent pas mais se subliment, c’est-à-dire qu'elles passent d'un état solide à un état gazeux, sans passer par l'état liquide. Elles développent alors une chevelure pouvant s'étendre sur plusieurs millions de kilomètres dans l'espace.

    Il existe plusieurs catégories de comètes:

    - les Comètes Joviennes: ce sont des comètes dont la révolution autour du Soleil est inférieure à 20 ans, ayant en général subi une influence de la planète Jupiter. Ces comètes seront visibles plusieurs fois au cours d'une vie humaine.

    - les Comètes de courte période: ce sont des comètes ayant une orbite comprise entre 20 et 200 ans. Certaines d'entre elles seront donc, tous comme les comètes Joviennes, visibles plusieurs fois au cours d'une vie humaine. Elles proviennent de la ceinture de Kuiper située au-delà de Neptune. Exemple: la comète de Halley avec une période 76 ans.

    - les Comètes de longue période: ce sont des comètes ayant une orbite supérieure à 200 ans. Il est donc impossible de voir l'une de ces comètes deux fois au cours d'une vie humaine.
    Exemple: la comète Hale Bopp possède une période de 2537 ans.
    Ces comètes proviennent essentiellement du Nuage de Oort, un vaste ensemble sphérique situé bien au-delà de l'orbite des planètes et de la ceinture de Kuiper.

    - les Comètes non-périodiques ou Nouvelles Comètes: certaines de ces comètes ne proviennent pas du système solaire. Elles sont "injectées" à l'intérieur de celui-ci par le déplacement d'un astre à proximité (une étoile par exemple). D'autres proviennent bien de la ceinture de Kuiper ou du Nuage de Oort mais ont subi des perturbations importantes ayant bouleversé considérablement leur orbite. Dans un cas comme dans l'autre, ces comètes ne feront qu'un seul et unique passage avant d'aller se perdre dans la galaxie, d’où le terme de non-périodique.


    Les Météoroïdes:

    À ne pas confondre avec les météorites ! Les météoroïdes sont des débris d'astéroïdes, de comètes ou de planètes qui errent dans l'espace interstellaire. Sont considérés comme météoroïdes, uniquement les objets d'une taille sensiblement supérieure à un grain de poussière et très inférieure aux astéroïdes.
    Ces objets sont destinés à entrer en collision avec une planète. Ils donnent naissance à un phénomène bien connu: le météore !


    Les Météores, Étoiles filantes et Bolides:

    Tout d'abord, il est très important de saisir le sens exact du terme météore. Un météore n'est pas l'astre qui donne naissance aux étoiles filantes, c'est le phénomène lumineux qui lui est associé ! Un météore peut être de toute autre nature: brume, pluie, arc-en-ciel, aurore polaire, éclair, foudre... Lorsqu'un météoroïde entre dans l'atmosphère d'une planète, la matière crée un échauffement. Une bulle de gaz ionisé se forme alors autour de la particule. Lorsque cette bulle se rompt, elle déclenche un flash. C'est ce flash que nous observons qui est appelé étoile filante ou météore et non pas l'objet en lui-même !
    Le météore n'est pas non plus un stade intermédiaire entre l'étoile filante et le bolide. On pense souvent à tort que le bolide est un objet plus gros que l'étoile filante, alors qu'en réalité il n'est pas obligatoirement plus gros, mais plus lumineux. Un météoroïde peut être très petit mais selon sa vitesse et l'angle d'entrée dans l'atmosphère, il peut donner naissance à un flash très important pouvant être très impressionnant.
    Voici une petite astuce: afin de savoir si vous observez une étoile filante ou un bolide, il vous suffit d'estimer la magnitude de l'astre, c'est à dire sa brillance. Si cet objet a une magnitude égale ou supérieure à - 4 on dit que c'est une étoile filante, si l'objet à une magnitude inférieure à - 4 (c'est à dire plus brillant que la planète Vénus) c'est alors un bolide. Le flash de l'étoile filante est donc un météore tout comme celui d'un bolide, il n'y a pas de différence en dehors de la brillance 

    Les Météorites:

    Une météorite est une roche retrouvée sur le sol d'une planète. Elle résulte de l'entrée dans l'atmosphère d'un météoroïde ne s'étant pas totalement désintégré. Il existe plusieurs types de météorites. Elles sont classées selon leur composition, leur origine, leur formation et leur évolution. Mais je ne m'étendrai pas sur ce sujet pour l'instant, les météorites étant le thème d'un prochain article !

    Voilà, j'espère avoir fait au mieux pour vous présenter ces roches venues de l'espace !
     

    infographie-comparaison-comte-astroide-mtorite-Tim-Lillis
     
    Dossier réalisé par ALEXIS GIACOMONI

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires